Chateau de Malengin

Construction : XIVe siècle - Créateur : NC - Matériaux : Calcaire - Inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques le13 mars 1978.
 
Place forte édifiée pendant la guerre de Cent Ans, le château de Malengin subsiste aujourd’hui sous forme de vestiges.
C’est en 1330 que le roi d’Angleterre Edouard III permet à Gaillard de Malengin de construire une maison forte qui deviendra château de Malengin sur un site occupé dès la préhistoire.
Il vise ainsi à créer un ensemble de places fortes pendant la guerre de Cent Ans. Les châteaux de Monbadon, de Puisseguin et de Puynormand font ainsi parti du système de défense pensé par Edouard III.
Bâti sur la pointe d’un éperon rocheux, il domine un petit vallon au fond duquel coule la Barbanne.
Le donjon construit à l’angle nord de la forteresse, de forme carrée, domine par sa hauteur les vestiges du château. Le donjon qui date du XIVème siècle, se compose de trois étages.
Au bout de la façade sud se trouve une jolie tour ronde à canonnières.
A l’entrée du château une petite chapelle composée de deux travées, dont les voûtes d’arêtes ont des nervures à moulures prismatiques, a souffert du vandalisme.
Le château possédait une salle souterraine, dont la particularité intéressante était son puits.
 
Sources :
► Archives des Monuments historiques
► Jacques Gardelles, Le guide des châteaux de France: 33, Gironde, Hermé, Paris, 1985
► Jacques Dubourg, Histoire des bastides d'Aquitaine, Bordeaux, Sud-Ouest, 1991
► Serge Millangues, Association Rempart

INFOS PRATIQUES :
Les ruines du château (site privé) ne se visitent pas.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.